Projets GTI de renforcement des capacités

Le Point Focal National belge (PFN) pour la GTI cherche à renforcer les capacités taxonomiques des chercheurs issus des pays partenaires de la Coopération belge au Développement non seulement en finançant des bourses d’étude de courte durée pour des formations en Belgique (voir ici), mais également en octroyant des bourses aux taxonomistes belges menant des projets de renforcement des capacités dans les pays en voie de développement pour entrainer les étudiants et les scientifiques sur le terrain, combinés avec des activités de recherche.

A propos de la bourse GTI pour le renforcement des capacités

Les bourses GTI pour le Renforcement des Capacités soutiennent les projets de recherches taxonomiques de scientifiques belges (voir note) dans les pays en voie de développement éligibles. Les projets doivent se centrer sur des groupes taxonomiques bien définis jouant un rôle important dans le fonctionnement de l’écosystème et la distribution de services écosystémiques, afin de soutenir la gestion durable de l’écosystème et les moyens de subsistance durables des communautés locales.

Les activités de recherche doivent toujours être accompagnées d’activités de renforcement des capacités et les deux composantes doivent répondre aux  besoins taxonomiques et/ou de conservation, clairement identifiés, du pays partenaire.

L'appel 2022 est fermé depuis le 22 mai 2022.

Note Importante: les chercheurs qui doivent encore commencer leur projet de recherche GTI de 2020 ou 2021 à cause des restrictions liées au Corona ne sont pas autorisés à soumettre une nouvelle candidature pour l’appel 2022

Note: l’entièreté du corps scientifique de L’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) est invité à postuler. Les scientifiques du Jardin Botanique de Meise peuvent également postuler, étant donné qu’ils ont activement contribué aux activités de la GTI par le passé. Les Taxonomistes issus d’autres instituts de recherche belges peuvent participer en tant qu’experts invités, pas en tant que promoteurs.

Un appel à candidature est lancé une fois par an, généralement entre mars et juin.

Bourses octroyées par le passé

Durant la période 2004-2021, 70 bourses ont été octroyées pour la mis en œuvre de projets de renforcement des capacités dans 16 pays différents.

Critères d'éligibilité

L’entièreté du corps scientifique de L’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) est invité à postuler; la priorité sera donnée aux chercheurs ayant formé des stagiaires issus des pays partenaires au cours des dernières années via le Programme de bourse d’étude de courte durée de la GTI. Les scientifiques du Jardin Botanique de Meise peuvent également postuler, étant donné qu’ils ont activement contribué aux activités de la GTI par le passé (e.g., formation de stagiaires de la GTI en Belgique). Les universités belges et/ou autres instituts de recherche belges peuvent participer en tant que co-promoteurs, associés ou experts invités (pas en tant que promoteurs).

Les projets doivent se dérouler dans un (ou plus) des pays suivants:

Bénin* – Burkina Faso* – Burundi* – Cap Vert – Cambodge – Côte d’Ivoire – RD Congo* – Gambie – Ghana – Guinée* – Guinée Bissau – Kenya – Laos – Liberia – Mali* – Maroc* – Mozambique* – Niger* – Nigeria – Territoire Palestinien* – Rwanda* – Sénégal* – Sierra Leone – Tanzanie* – Thaïlande – Togo – Uganda* – Vietnam.

Les projets des pays partenaires officiels de la Coopération belge au Développement (indiqués par une astérisque dans la liste ci-dessus) se verront attribuer la priorité, et ce d’autant plus s’ils sont associés à un institut scientifique avec lequel CEBioS/le GTI-PFN belge a une relation privilégiée (coopération institutionnelle). Ces instituts sont:

  • Université d’Abomey-Calavi (UAC, Bénin);
  • Institut de Recherches Halieutiques et Océanologiques du Bénin (IRHOB);
  • Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE, Burundi);
  • Centre de Surveillance de la Biodiversité (CSB, DR Congo);
  • Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN, DR Congo) avec mise en place d’activités par des instituts scientifiques Congolais.

En ce qui concerne le contenu du projet, il n’y a pas de limitation quant au(x) groupe(s) taxonomique(s) pouvant être étudié(s). Toutefois, les organismes ciblés doivent jouer un rôle important dans le fonctionnement de l’écosystème et dans la distribution de services écosystémiques pour que le projet puisse contribuer, sur le moyen ou long terme, à la gestion durable de l’écosystème et aux moyens de subsistance durables des communautés locales afin de soutenir la réussite des Objectifs de Développement durable des NU et des cibles anticipées du cadre Mondial pour la Biodiversité post-2020 de la Convention sur la Diversité Biologique. L’échantillonnage doit respecter les réglementations locales et nationales, et les exportations d’échantillons doivent respecter la législation ABS et le Protocole de Nagoya . La checklist “Build your ABS Strategy” du Protocole de Nagoya HuB fournit des conseils sur le sujet.

De plus, les activités de recherche doivent en tout temps être accompagnées de plusieurs jours d’activités de renforcement des capacités – soit dans le pays partenaire lui-même soit en Belgique– pour améliorer les connaissances taxonomiques et de conservation et/ou les compétences des étudiants/chercheurs locaux (e.g., a formation en techniques d’échantillonnage de terrain, en identification d’espèce, en gestion de collection, …).

A la fois les composantes de recherche et de renforcement des capacités doivent répondre aux besoins taxonomiques et/ou de collection clairement identifiés des pays/instituts partenaires. Dès lors, une lettre de soutien d’un partenaire local est requise avec la proposition de projet, indiquant clairement en quoi la collaboration sera bénéfique à l’institut pour répondre à un manquement dans son système taxonomique/de collection et pour le savoir, les compétences taxonomiques de son personnel/de ses étudiants.

De plus, les projets caractérisés par une approche pluridisciplinaire sont encouragés. Il peuvent, par exemple, compléter des initiatives ou des programmes qui sont déjà opérationnels (même s’il sont menés par d’autres instituts ou financés par d’autres pays/organisations).

Enfin,  la prise en considération de l’émancipation des femmes et de l’égalité des genres dans la proposition de projet et son exécution, est appréciée.

Documents de candidature

Veuillez utiliser le modèle officiel, qui est disponible en anglais et en français, pour compléter votre proposition de projet. Pour les propositions en français, un résumé du projet en anglais est obligatoire.

 Application form Capacity Development Project EN

  Formulaire de candidature projet de Renforcement des Capacités FR

Le formulaire de candidature doit être accompagné de:

(1) Un budget détaillé qui montre comment l’aide du GTI-PFN belge/CEBioS sera dépensée.

  • La proposition de budget doit être présentée selon le modèle Excel et doit suivre les consignes du vademecum de CEBioS

   Template budget proposal EN

   Modèle proposition de budget FR

  • Le budget maximum octroyé par projet est de € 13,500, répartis comme suit:
    • Un maximum de € 5000 peut être dépensé pour les “Missions”: billets d’avion pour les pays partenaires, visas, frais médicaux, logement, coûts liés aux autorisations d’exportation (protocole de Nagoya), per diem, etc. du personnel organisateur/de soutien belge et autre;
    • Un maximum de € 8,500 peut être attribué aux “Operations”: petit équipement (de recherche sur le terrain, de laboratoire, salle de conférence), organisation d’activités de recherche & d’activités de renforcement des capacités (transport local, guides, frais de permis/d’entrée, préparations pour des conférences/cérémonies, communication, frais de voyage/logement/per diem des chercheurs et étudiants locaux, etc.), et certaines analyses (e.g., séquençage de l’ADN).
  • Veuillez noter que ce type de bourse ne couvre pas l’infrastructure (bâtiments, voitures, etc.); seule une aide pour du matériel de formation et du petit équipement sera prise en considération
  • Veuillez également noter que les chercheurs belges sont soumis aux règles habituelles de la comptabilité de l’IRSNB (et aux procédures de mission)

(2) Une lettre d’approbation signée par l’institut partenaire dans le Sud. Cette lettre doit clairement présenter en quoi la collaboration répond aux besoins de l’institut partenaire et en quoi cela va contribuer au renforcement des capacités de son personnel, de ses étudiants.

(3) Une preuve de co-financement du projet (optionnelle). Le co-financement par une organisation belge, locale ou autre est encouragé mais non obligatoire.


les candidatures complètes doivent être envoyées électroniquement à cbd-gti[at]naturalsciences.be pour le 22 mai 2022 au plus tard.
Le GTI‑PFN enverra un accusé de réception.

Si vous avez la moindre question ou si vous rencontrez des problèmes pour compléter le formulaire de candidature, vous pouvez nous contacter par mail en utilisant l’adresse mentionnée ci-dessus.

Veuillez noter qu’il n’est possible de postuler que lorsque les appels sont ouverts. Veuillez vérifier la page des Appels Ouverts afin de rester à jour quant aux appels actifs.

Rapport

Les rapports narratif et financier du projet doivent être soumis à la comptabilité de CEBioS (vpinton[at]naturalsciences.be) et au GTI-PFN  (cbd-gti[at]naturalsciences.be) au plus tard deux mois après la dernière mission du projet et avant le 15 avril 2023.

Veuillez noter que ces dates peuvent être soumises à des changements dus à la pandémie de COVID-19.

Pour le rapport narratif, veuillez utiliser le modèle officiel. Si des changements ont été faits par rapport aux activités initialement prévues, le(s) (co-)promotor(s) du projet doi(ven)t en expliquer la raison.

 Template narrative report CD Project EN

Modèle pour le rapport narratif du Projet de RC FR

Le rapport financier doit être soumis au moyen du modèle Excel fourni et doit être accompagné de tous les documents l’appuyant (copies des factures, etc.).

 Template financial report EN

 Modèle pour le rapport financier FR

Il est demandé aux (co-)promoteurs du projet de fournir au GTI-PFN tous les outputs (articles, résumés, communications de presse, affiches, liens vers les séquences vidéo, …) et photos résultants des activités du projet, que le GTI-PFN/CEBioS utilisera pour des programmes de sensibilisation. Ces outputs et photos devront également être accessibles via le site Internet CHM du pays partenaire. Il est également demandé aux promoteurs et co-promoteurs de mentionner, dès que possible, le soutien financier de la Coopération belge au Développement, mis à disposition dans le cadre de la GTI belge sous le programme CEBioS, dans leurs communications et publications.

Contacte

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à contacter:

Ir. Anne-Julie Rochette

Capacités pour la Biodiversité et le Développement Durable (CEBioS)

Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, Rue Vautier 29, 1000 Bruxelles, Belgique

Tel: + 32 (0)2 627 44 56

Mail: cbd‑gti[at]naturalsciences.be