Bourse d'étude GTI de courte durée

Depuis 2004, au moyen de bourses annuelles, le Point Focal National belge (PFN) pour la GTI facilite les formations taxonomiques de courte durée, en Belgique, pour les chercheurs/étudiants des pays partenaires de la Coopération Belge au Développement.

Ces formations permettent l’accès à l’expertise taxonomique et de conservation belge ainsi qu’aux riches collections des instituts belges.

A propos de la bourse d'étude de courte durée

L’appel 2022 est maintenant fermé. Nous analysons les candidatures. Merci à tous les participants.

La bourse d’étude GTI fiance des séjours de recherche de courte durée (jusqu’à 4 semaines) d’étudiants ou de scientifiques issus de pays en voie de développement éligibles au centre belge d’expertise taxonomique (e.g., l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, le Jardin Botanique de Meise, le musée Royal de l’Afrique Centrale, un groupe de recherche universitaire spécifique ou autre établissement taxonomique).

Les stages sont centrés sur un ou des groupe(s) taxonomique(s) spécifique(s) pertinents pour la gestion durable de l’écosystème et des moyens de subsistance durables – cela peut concerner les plantes, les animaux, les fungi, les bactéries ou tout autre (micro)organisme – et inclut typiquement une combinaison de théorie et de pratique en identification, classification et/ou gestion de collections des taxons.

L’accès à la littérature scientifique, à des bases de données spécialisées ainsi qu’à des infrastructures spécialisées et à des collections basées en Belgique peut également être obtenu durant les séjours d’étude.

Un appel à candidature est lancé une fois par an, généralement entre mars et juin. Veuillez vérifier la page des Appels Ouverts afin de rester à jour quant aux appels actifs.

Bourses octroyées par le passé

Durant la période 2004-2021, 133 stagiaires différents issus de 33 pays ont reçu au moins 1 bourse d’étude GTI de courte durée (238 boursiers au total)

Critères d'éligibilité généraux

Ici se trouvent les critères d’éligibilité généraux pour les bourses d’études GTI de courte durée. Ils peuvent varier d’une année à l’autre (pays éligibles, objet d’étude,…), dans ce cas, cela est indiqué sur la page d’appels actuels.

En ce qui concerne l’objet d’étude des projets, tous les organismes de taxa sont généralement acceptés (plantes, animaux, fungi, bactéries ou autres (micro)organismes), du moment que cela concerne la taxonomie. Toutefois, le thème global de l’appel peut varier d’une année à l’autre (e.g., relié à la Santé, à la  conservation de la biologie, etc.). Les propositions peuvent impliquer des méthodes traditionnelles, moléculaires et autres nouvelles techniques, ou une combinaison des deux.

En ce qui concerne les candidats, ils doivent être citoyen d’un des pays suivants:

Bénin* – Burkina Faso* – Burundi* – Cap Vert – Cambodge- Côte d’Ivoire – DR Congo* – Gambie – Ghana – Guinée* – Guinée Bissau – Kenya – Laos – Liberia – Mali* – Maroc* – Mozambique* – Niger* – Nigeria – Territoire Palestinien* – Rwanda* – Sénégal* – Sierra Leone – Tanzanie* – Thaïlande – Togo – Uganda* – Vietnam.

Les candidates issus des pays partenaires officiels de la Coopération belge au Développement (indiqués par une astérisque dans la liste ci-dessus) se verront attribuer la priorité, et ce d’autant plus s’ils sont associés à  un institut scientifique avec lequel CEBioS/le GTI-PFN belge a une relation privilégiée (coopération institutionnelle). Ces instituts sont:

  • L’Université d’Abomey-Calavi (UAC, Bénin);
  • L’Institut de Recherches Halieutiques et Océanologiques du Bénin (IRHOB);
  • L’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE, Burundi);
  • Le Centre de Surveillance de la Biodiversité (CSB, DR Congo);
  • L’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN, DR Congo) avec la mise en place d’activités par des instituts scientifiques congolais.

De plus, les candidats devraient être en mesure de répondre “oui” aux questions suivantes:

  1. Votre projet contient-il des éléments taxonomiques clairs (e.g., des révisions taxonomiques, l’élaboration de checklists/de guides/de clefs d’identification, des évaluations/contrôles de la biodiversité, …)?
  2. Votre projet répond-il aux vides taxonomiques important/prend en considération les besoins taxonomiques prioritaires de votre pays ou région?
  3. Votre projet cherche-t-il à développer l’expertise taxonomique et à avancer la recherche dans votre pays ou région?
  4. Vos recherches contribuent-elles à la conservation de la biodiversité et/ou des services écosystémiques dans votre pays ou région?
  5. Vos recherches contribuent-elles à l’amélioration des moyens de subsistance des communautés locales de votre pays ou régions (sur du moyen ou long terme, directement ou indirectement)?
  6. Votre travail soutient-il la réussite des objectifs de Développement durable des NU et des cibles du Cadre pour la Biodiversité Mondiale post-2020 établi dans le contexte de la Convention sur la Diversité Biologique?
  7. Il y a-t-il un expert qui travaille sur vos taxa dans un institut scientifique belge (Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, Jardin Botanique de Meise, Musée Royal d’Afrique Centrale, un groupe de recherche universitaire spécifique ou un autre établissement taxonomique)?
  8. Existe-t-il une quelconque collection de vos taxa détenue par une institution scientifique belge?
  9. Avez-vous moins de 40 ans?
  10. Détenez-vous, au moins, un diplôme de Bachelier?
  11. Etes vous actuellement affilié à une université ou un institut de recherche officiel dans un pays éligible (en tant qu’étudiant, corps scientifique, conférencier, …)?
  12. Avez-vous prévu de diffuser votre travail (affiches, publication, diplôme, communication orale à des conférences, …)?

 

Les candidats ayant déjà réalisé 3 séjours en Belgique dans le cadre de l’appel externe GTI ne peuvent pas postuler.

La candidature de femmes est vivement encouragée.

Documents de candidature

Veuillez utiliser le modèle officiel, qui est disponible en anglais et en français, pour compléter votre proposition de projet, et soumettez ce document au format Word (et non PDF).

 Template scholarship application form EN (available by next call)

 Modèle de formulaire pour postuler à la bourse d’étude FR (disponible au prochain appel)

Les formulaires de candidature doivent être accompagnés d’un curriculum vitae à jour (incluant une photo de profile récente) et d’un preuve d’affiliation à une Université ou à un institut de recherche officiel.

Il est recommandé que les candidates mentionnent et contactent déjà un expert travaillant sur leur taxa dans un institut belge. Par exemple, une copie de l’échange de mails avec l’expert, montrant sa volonté de fournir une formation taxonomique dans le cas de l’acceptation du projet, peut être jointe. Cela augmentera les chances de sélection du projet.

Les candidatures complètes doivent être envoyées à cbd-gti[at]naturalsciences.be pour la date spécifiée dans l’appel. Le GTI‑PFN enverra un accusé de réception.

Si vous avez la moindre question ou si vous rencontrez des problèmes pour compléter le formulaire de candidature ou pour contacter un expert belge, vous pouvez nous contacter par mail en utilisant l’adresse mentionnées ci-dessus.

Veuillez noter qu’il n’est possible de postuler que lorsque les appels sont ouverts. Veuillez vérifier la page des Appels Ouverts afin de rester à jour quant aux appels actifs.

Rapport

Dans le mois qui suit la fin de la formation, un rapport de stage ainsi qu’un document d’évaluation devront être complétés par le boursier et envoyés à cbd-gti[at]naturalsciences.be.

Veuillez utiliser les modèles officiels:

 Template scholarship report EN

  Modèle rapport de bourse d’étude FR

 Template scholarship evaluation form EN

 Modèle formulaire d’évaluation de bourse d’étude FR